Echographie Générale

L’échographie est une technique médicale qui permet l’exploration du corps humain selon un procédé proche de celui du radar, utilisant les ultra-sons.

Cette technique est excellente pour examiner l’abdomen de l’enfant et de l’adulte, le fœtus, le cerveau du nouveau-né, les parties molles (muscles, articulations, sein).
Elle permet d’explorer des organes superficiels (thyroïde) comme des organes profonds (foie, vésicule biliaire, pancréas).
Elle est aussi utilisée pour guider l’aiguille lors des ponctions.

Pour faire cet examen, un capteur émetteur-récepteur est glissé sur la peau de votre ventre après étalement d’un gel destiné à favoriser le passage des ultra-sons.

Echographie Doppler

Le déroulement d’un examen Doppler est identique à celui d’un examen échographique.
D’ailleurs, il s’effectue avec le même appareil.
L’échographie Doppler ou écho Doppler permet d’explorer les flux sanguins à l’intérieur du cœur et des vaisseaux.
Il utilise les ultrasons.
Il a pour but essentiel de vérifier la bonne circulation du sang dans les vaisseaux.

Lorsqu’un faisceau d’ultrasons traverse les cavités cardiaques ou les vaisseaux, les globules rouges renvoient un écho qui permet de définir leur vitesse de déplacement et leur direction

Sur l’écran de l’échographe Doppler, il existe un codage couleur des flux sanguins. Par convention, les flux positifs qui s’approchent de la sonde sont codés en rouge, les flux qui s’en éloignent sont codés en bleu.

Il se pratique, en général, en remontant depuis les veines des membres inférieurs jusqu’aux veines iliaques et caves inférieures.

L’échographie Doppler est utilisée dans le diagnostic des pathologies des vaisseaux et du cœur.

  • Cœur : cardiopathies congénitales, valvulopathies, péricardites.
  • Artères : sténoses, thromboses (athérosclérose), anévrismes, claudication intermittente, ischémie aiguë.
  • Veines : thromboses veineuses profondes, varices.


L’échographie Doppler est souvent un examen de première intention. En effet, il est relativement peu coûteux et il possède une grande sensibilité, en particulier pour le diagnostic des thromboses veineuses profondes.

Cependant il est parfois nécessaire d’effectuer des examens plus approfondis pour préciser le diagnostic comme des angiographies.


AVANT L’EXAMEN :

La préparation pour un examen Doppler varie selon la région étudiée. L’étude des vaisseaux du cou ou des membres ne nécessite pas de préparation spéciale. Par contre, il peut être demandé une période de jeûne pour un examen doppler des vaisseaux abdominaux.


RISQUES :

L’échographie Doppler est un examen indolore, sans risque d’infection, sans traumatisme, les ultrasons étant sans danger pour les tissus. Il peut donc être répété autant de fois que nécessaire. Il n’utilise pas les rayons X et, en principe, l’examen Doppler ne nécessite pas d’injection de produit de contraste.

Echographie et Grossesse

L'échographie est essentielle dans le suivi des grossesses. Sa diffusion est large en raison des informations qu'elle apporte, de son innocuité et de son faible coût.

Les pratiques sont un peu différentes selon les pays. En France, trois examens sont proposés, un par trimestre. Ils seront réalisés par des médecins ou des sages-femmes.

L'examen du premier trimestre réalisé aux environs de 12 semaines d'aménorrhée (de 11 semaines à 13 semaines +6 jours) a vu son importance croitre ces dernières années en raison du dépistage des anomalies chromosomiques (mesure de la clarté nucale couplée aux marqueurs sériques) et de la possibilité sans cesse grandissante de diagnostiquer tôt dans la grossesses des anomalies majeures grâce à l'amélioration considérable de la qualité des images. Il identifie également les grossesses multiples permettant d'optimiser de leur surveillance.

L'examen du deuxième trimestre réalisé aux environs de 22 semaines permet de vérifier la vitalité fœtale, sa croissance et permet de dépister un certain nombre de malformations. C'est l'examen morphologique habituel.

Enfin l'examen du troisième trimestre réalisé aux environs de 32 semaines permet de dépister des anomalies à révélation tardive, d'apprécier la vitalité fœtale et de préciser la position du placenta.
Ces trois examens de dépistage, toujours proposés mais jamais obligatoires, peuvent être complétés par des examens focalisés soit parce qu'une structure paraît douteuse ou est mal vue, soit parce qu'une surveillance particulière est souhaitée.

Les grossesses gémellaires bénéficient d'une surveillance particulière, tous les quinze jours ou tous les mois selon leur type.
Enfin, les échographies dites de diagnostique sont réalisées sur point d'appel clinique ou échographique voire biologique pour tenter d'établir un diagnostique le plus précis possible voire le cas échéant un pronostic.

Dans certains cas, l'analyse du caryotype sera proposée en prélevant soit un fragment de placenta (biopsie de trophoblaste) ou de liquide amniotique (amniocentèse) selon l'âge de la grossesse. Ces examens seront guidés par l'échographie.

L'échographie fœtale est devenu probablement l'examen le plus encadré de toute l'imagerie, bénéficiant d'un cahier des charges précis pour les trois trimestres et d'une attention toute particulière pour le premier trimestre (démarche de dépistage avec les marqueurs sériques et surtout démarche de contrôle qualité).

C'est grâce à ce cahier des charges précis et à la loi du 4 mars 2002, validée en juin 2010 par le Conseil Constitutionnel que les échographies obstétricales peuvent continuer à être pratiquées. Sans ce cadre médical et juridique précis, leur pérennité n'était plus assurée.

Ces examens sont intégrés dans le suivi global des grossesses. L'échographie n'est qu'un des éléments de la surveillance d'une grossesse mais pas le moindre. Tout concoure pour que l'échographiste ne soit pas seul : Réseaux de périnatalité, Centre pluridisciplinaire de diagnostic prénatal, staff, séminaires etc

Echographie et grossesse : couple incontournable actuellement.

Il y a cinq grandes raisons pour faire des échographies au début puis au cours de la grossesse :

  • Déterminer l’âge du bébé et la date théorique de l’accouchement, ce qui est plus précis que l’usage combiné de la date des dernières règles et d’un calendrier, notamment lorsque vous ne vous souvenez pas de la date exacte de vos dernières règles, si vous avez un doute ou si vos cycles sont irréguliers. Pour cela, le corps de l’embryon est mesuré lors de la première échographie faite à 12 semaines d’aménorrhée (calculées à partir du premier jour des dernières règles).

  • Dépister l’existence de jumeaux ou de triplés, ce qui conduit à prendre les mesures de précaution qui s’imposent au cours de telles grossesses.

  • Apprécier la vitalité et le bien-être du fœtus par la perception de son activité cardiaque et le contrôle de ses mouvements actifs.

  • Analyser l’aspect du fœtus et la structure de ses organes internes. De très nombreuses malformations sont détectables et l’amélioration du matériel en accroît régulièrement le dépistage. Toutefois, l’échographie n’est pas infaillible. Tout bilan, même réalisé avec compétence, comporte des limites, notamment dans certaines conditions telles qu’une paroi abdominale trop épaisse, la position du fœtus ou la date inappropriée de l’examen provoquant une mauvaise appréciation des mesures effectuées. Certaines malformations ne peuvent tout simplement pas être vues. Si une anomalie est suspectée, il peut vous être proposé d’autres examens pour infirmer ou confirmer celle-ci. Parfois, l’anomalie ne sera pas confirmée ou sera mineure et pourra disparaître au fil des semaines. Si le diagnostic est confirmé, l’équipe médicale vous donnera les explications nécessaires et vous orientera au mieux.

  • Observer l’environnement du fœtus : l’abondance de liquide amniotique dans lequel il baigne et la position du placenta.

(Source : Comité Technique de l’Echographie – Collège Français d’Echographie Fœtale)

Dans certaines circonstances, il est intéressant d’introduire un capteur dans le vagin afin d’être plus proche des structures fœtales que l’on souhaite étudier, ce qui n’est ni douloureux, ni dangereux. Dans ce cas, le capteur est placé dans un préservatif à usage unique.

Trois échographies sont proposées au cours d’une grossesse unique normale :

  • La première : de préférence vers 12-13 semaines d’aménorrhée. Permet la détermination de la date du début de grossesse, la mesure de la clarté nucale, l’appréciation de la vitalité fœtale et le dépistage des grossesses multiples.

  • La deuxième : de préférence vers 22-23 semaines d’aménorrhée. Permet un examen plus complet des différents organes.

  • La troisième : de préférence vers 32-34 semaines d’aménorrhée. Permet d’indiquer la position fœtale, la croissance et le bien être du bébé et la position du placenta.

A savoir

Contre-indications
Cette technique utilise des ultra-sons et non pas des rayons X. Elle n’est donc pas irradiante.
Il n’existe aucune contre-indication particulière.
Déroulement de l'examen
Aucune précaution particulière car c’est un examen qui se pratique sans injection et en l’absence de rayonnement ionisant.
Il est donc possible de reproduire cet examen aussi souvent que nécessaire sans risque.
Pour les femmes, il est recommandé d’effectuer les échographies pelviennes en dehors de leur période menstruelle.

AVANT L’EXAMEN :
Seuls deux examens sont concernés par une préparation préalable :
  • Echographie abdominale : être à jeun depuis 5 heures avant le rendez-vous. Pas d’arrêt des traitements médicamenteux en cours
  • Echographie pelvienne : se présenter vessie pleine (ne pas uriner pendant 2 heures avant l’examen ou boire 4 verres d’eau une heure avant l’examen).
Vous serez allongé dans une pièce sombre pour faciliter la lecture des images.
Le médecin applique sur la peau un gel qui permet de supprimer la présence d’air entre la sonde et la peau (l’air empêche la transmission des ultrasons).
Puis il promène une sonde sur la région à examiner.
L’examen fournit des images en mouvement, contrôlées sur un écran.
L’exploration peut nécessiter de suspendre la respiration pendant quelques secondes.
Pour être en contact immédiat avec la région examinée et améliorer la qualité des images, le médecin peut vous proposer de placer une sonde recouverte d’une protection stérile dans le rectum ou le vagin.
Durée
De 15 à 30 minutes selon la zone à explorer.
Retour au domicile
Il n’y a pas de consigne particulière à suivre après cet examen.

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous acceptez leur usage. En savoir plus

J'ai compris

Nous utilisons nos propres cookies ainsi que des cookies de tiers pour vous offrir le meilleur service, afin d'analyser la navigation sur notre site Internet. En continuant, vous acceptez leur usage. Vous pouvez obtenir plus d'informations en consultant.

1/ si vous utilisez le navigateur Internet Explorer de Microsoft

http://support.microsoft.com/kb/196955/fr

2/ si vous utilisez le navigateur Firefox de Mozilla

https://support.mozilla.org/fr/kb/cookies-informations-sites-enregistrent?redirectlocale=en-US&redirectslug=Cookies

3/ si vous utilisez le navigateur Safari d'Apple

http://support.apple.com/kb/HT1677?viewlocale=fr_FR&locale=fr_FR

4/ si vous utilisez le navigateur Google Chrome de Google

https://support.google.com/chrome/answer/95647?hl=fr

Retrouvez plus d'informations sur l'utilisation des cookies sur le site de la CNIL : http://www.cnil.fr/vos-droits/vos-traces/les-cookies/