Radiologie générale

La radiographie permet d’explorer de manière simple un grand nombre de structures : les os, la colonne vertébrale, le bassin, les poumons, les sinus, les mâchoires et les dents.

Pour l’exploration des parties molles (muscles, tendons, disques vertébraux, organes abdominaux), il sera nécessaire d’utiliser des produits de contraste.

Radiologie Dentaire

Un orthopantomogramme, appelé également panoramique dentaire ou OPG, est une radiographie qui permet de visualiser, sur une seule radio :

  • Les arcades dentaires
  • Les maxillaires
  • Les parties inférieures des fosses nasales
  • Les sinus maxillaires
  • Les articulations temporo mandibulaires


L’intérêt du panoramique dentaire est de dépister les foyers infectieux provenant des dents. et les affections pouvant toucher les maxillaires et des sinus :

  • Infection
  • Fracture
  • Tumeur
  • Malformation mandibulaire
  • Affection osseuse


Chez l’enfant le panoramique dentaire permet de visualiser l’ensemble des germes des dents définitives c’est-à-dire des futures dents de l’adulte.

Ceci permet d’évaluer l’âge dentaire et de détecter toute anomalie dans le nombre ou la position des dents.

Le panoramique dentaire peut également être prescrit avant la pose d’un implant dentaire pour localiser l’emplacement des cavités naturelles ou avant une intervention chirurgicale pour localiser le trajet du nerf mandibulaire.

Le tube qui envoie les rayons X va effectuer une rotation autour de la tête du patient. Le patient est soit assis soit debout, la tête légèrement penchée en arrière, le menton en avant. Le patient mord un petit support de plastique. Les incisives sont placées perpendiculairement à ce support plastique.

Pour que la radio soit réussie il faut que les arcades dentaires soient visibles complètement et symétriquement.

Cet examen n’est pas possible chez un enfant de moins de deux ans.

Contre-indications

Il n’y a pas de contre-indication à l’exposition aux rayons X.
Toutefois, n’oubliez pas de signaler à votre radiologue, avant l’examen, si vous êtes enceinte ou si vous avez un retard de règles.

Il est parfois nécessaire de réaliser un examen pendant la grossesse. Celui-ci ne comporte aucun risque pour le bébé en fin de grossesse (éviter une irradiation avant la fin de la 12ème semaine d’aménorrhée).

Déroulement de l'examen

N’hésitez pas à fournir tout renseignement qui vous paraîtrait important à communiquer (ex : opération chirurgicale ou maladie…).

Il n’y a généralement pas de préparation particulière avant l’examen sauf dans le cas d’examens bien spécifiques.

Pendant l’examen, suivez attentivement les indications qui vous seront données par le manipulateur en radiologie.

Votre coopération est essentielle pour que les images ne soient pas floues.

Durée

Le temps d’un examen est variable selon la région à explorer. Plusieurs clichés radiographiques peuvent être effectués en fonction des indications.

Un examen dure en moyenne 5 à 10 mn.

Retour au domicile

Si vous avez bénéficié d’une injection intra veineuse pour votre examen, il est important de vous hydrater après l’examen (au moins 1,5 litre d’eau).

N’hésitez pas à signaler à un médecin toute rougeur ou éruption cutanée qui pourrait survenir à la suite de l’examen.

Les radiographies ne sont pas dangereuses si elles sont pratiquées par des radiologues qualifiés qui connaissent parfaitement les contre-indications.
Les faibles doses de rayons délivrées au cours d’un examen radiologique standard ne présentent aucun risque. Elles sont équivalentes aux rayonnements naturels auxquels toute personne est exposée dans sa vie (montagne, voyage en avion, etc.)

Un mot technique

La radiologie a été découverte il y a une centaine d’années par Wilhem Conrad RÖNTGEN. C’est un examen diagnostique essentiel dans de nombreux domaines de la médecine.

Les rayons X sont de la même famille physique que les rayons lumineux. Ils permettent d’impressionner un film radiographique (comparable à un film photographique).

La différence fondamentale est que les rayons X peuvent traverser la matière. Ainsi les os apparaissent en blanc et les zones où il y a de l’air (poumons) apparaissent en noir.

Les qualités de la radiographie peuvent être augmentées par l’utilisation de produits de contraste (iode pour l’exploration des reins, de l’utérus ou des articulations, le baryte pour l’exploration des intestins).


La dernière grande évolution de la radiologie est la numérisation avec l’apparition des tables à capteurs plan. Elle permet :

  • de diminuer encore les doses de rayons X utilisées
  • d’obtenir des images de qualité pouvant être étudiées par un ordinateur
  • de transmettre des images à distance
  • Elle est plus écologique : les films sont supprimés et remplacés par des supports papier.

Vos questions

Que faut-il apporter le jour de l’examen ?
  • L’ordonnance de votre médecin.
  • La liste écrite des médicaments que vous prenez.
  • Les produits de contraste qui vous ont été éventuellement prescrits lors de la prise de votre rendez-vous.

Vous devez vous les procurer à la pharmacie et les apporter le jour de l’examen.
  • Les résultats de votre prise de sang si elle vous a été prescrite lors de la prise de votre rendez-vous ou par votre médecin traitant.
  • Les examens radiologiques et/ou CD rom précédents en votre possession ainsi que vos comptes rendus d’opération ou d’hospitalisation.
  • Votre carte VITALE et son attestation, vos justificatifs de mutuelle, la copie de la déclaration de votre médecin traitant.
Que faire si je suis enceinte ?
Il est parfois nécessaire de réaliser un examen pendant la grossesse. Cet examen ne comporte aucun risque pour le bébé en fin de grossesse.
Par contre, il faut éviter de pratiquer cet examen avant la fin de la 12ème semaine d’aménorrhée.
Dans tous les cas, il faut signaler, avant l’examen, un éventuel retard des règles ou une grossesse en cours.
La « meilleure » période pour passer un examen est pendant les règles et dans la semaine qui les suit.
Faut-il injecter un produit ?
L’examen nécessite parfois l’utilisation d’un produit de contraste pour améliorer la qualité des images et optimiser le diagnostic.
Le produit de contraste est administré sous la forme d’une injection intraveineuse et/ou d’un soluté à boire.
L’utilisation d’un produit de contraste dépend de l’indication et c’est le radiologue qui prend la décision.
Est-ce douloureux ?
Cet examen est totalement indolore. Si une injection intraveineuse est prévue, cela ne fait pas plus mal qu’une prise de sang.
Va-t-on me prendre à l’heure ?
Afin d’assurer le bon déroulement de votre examen, votre heure de convocation prévoit le temps nécessaire à la constitution de votre dossier administratif. Votre ordre de passage dépend de la nature de votre examen et de la disponibilité des machines. Ne soyez pas choqué si un patient arrivé après vous est pris en charge plus rapidement par le personnel médical.
Si vous vous inquiétez des délais d’attente, n’hésitez pas à vous adresser à une secrétaire qui vous renseignera.
Les radiographies sont-elles dangereuses ?
Non, si elles sont pratiquées par des radiologues qualifiés qui connaissent parfaitement les contre-indications à l’utilisation des appareils.
Les quantités de rayons délivrées au cours d’un examen radiologique standard sont équivalentes aux rayonnements naturels auxquels toute personne est exposée dans sa vie (montagne, voyage en avion, etc.)
Faut-il garder ses vieilles radiographies ?

Il est conseillé de garder ses anciens clichés pour au moins deux raisons :

  • Le radiologue pourra comparer l’ancienne radiographie avec une nouvelle et suivre une éventuelle évolution de la maladie de façon plus précise
  • Par mesure d’économie, afin de ne pas refaire des radiographies déjà réalisées dans un passé récent, et donc d’éviter une nouvelle irradiation.

Pour les conserver en bon état, veillez à ranger les pochettes dans un endroit sec, à l’abri de la lumière avec les comptes-rendus et CD-Rom.

Radiologie générale

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous acceptez leur usage. En savoir plus

J'ai compris

Nous utilisons nos propres cookies ainsi que des cookies de tiers pour vous offrir le meilleur service, afin d'analyser la navigation sur notre site Internet. En continuant, vous acceptez leur usage. Vous pouvez obtenir plus d'informations en consultant.

1/ si vous utilisez le navigateur Internet Explorer de Microsoft

http://support.microsoft.com/kb/196955/fr

2/ si vous utilisez le navigateur Firefox de Mozilla

https://support.mozilla.org/fr/kb/cookies-informations-sites-enregistrent?redirectlocale=en-US&redirectslug=Cookies

3/ si vous utilisez le navigateur Safari d'Apple

http://support.apple.com/kb/HT1677?viewlocale=fr_FR&locale=fr_FR

4/ si vous utilisez le navigateur Google Chrome de Google

https://support.google.com/chrome/answer/95647?hl=fr

Retrouvez plus d'informations sur l'utilisation des cookies sur le site de la CNIL : http://www.cnil.fr/vos-droits/vos-traces/les-cookies/