LE MEDECIN RADIOLOGUE

Qu'est-ce qu'un médecin radiologue ?

C'est un médecin formé à la clinique, puis spécialisé pendant 4 à 7 ans, soit au total 11 à 14 ans de formation.
C'est un acteur stratégique de l'hospitalisation publique ou privée au travers de la permanence et de la continuité des soins.
Il a un rôle majeur dans le parcours de soins, en raison de sa position centrale.
C'est un chef d'entreprise, entouré en moyenne de 5 collaborateurs et investissant sur ses fonds propres pour acquérir et maintenir les équipements.

Télécharger la brochure "Qu'est-ce qu'un médecin radiologue"

La formation d’un médecin radiologue libéral

  • Les études du médecin radiologue libéral sont parmi les plus longues : de 11 à 14 années d’études en moyenne dont au minimum 5 ans d’activité opérationnelle au sein du service public.
  • Le médecin radiologue libéral est, de plus, en formation continue tout au long de la vie du fait des avancées technologiques et des évolutions réglementaires.
  • Le médecin radiologue libéral s’installe en moyenne à 38 ans.
Les 10 engagements du médecin radiologue

La charte "Les 10 engagements du Médecin Radiologue" est le fruit d'une réflexion menée conjointement par les patients, les médecins radiologues et leurs collaborateurs. Cette charte est fondée sur la synthèse de vos attentes recueillies au cours de 20 rencontres réunissant patients, associations de patients et de consommateurs, médecins radiologues, manipulateurs de radiologie et secrétaires médicales. Ces rencontres ont eu lieu en 2002 dans toute la France, à l'initiative de la Fédération Nationale des Médecins Radiologues (FNMR), organisation syndicale des médecins radiologues libéraux.

Les engagements retenus dans cette Charte sont ceux qui vous ont paru les plus importants. C'est dans cet esprit que toute notre équipe médicale se mobilise pour vous apporter la qualité de service que vous attendez de nous.

Voir la charte "Les 10 engagements du Médecin Radiologue"

Aperçu des 10 engagements du médecin radiologue :

  1. Vous réserver un accueil convivial
  2. Vous informer avant l'examen
  3. Vous donner une explication en cas d'attente
  4. Respecter votre confidentialité et votre pudeur
  5. Avoir une attention particulière pour les personnes fragilisées ou dépendantes (personnes handicapées, personnes âgées...)
  6. Vous donner une explication personnalisée des résultats
  7. Utiliser avec vous un langage simple et non technique
  8. Vous remettre vos résultats
  9. S'intégrer dans une équipe de partenaires médicaux
  10. Rester à votre écoute pour la qualité de notre service
Coordination des soins

Le médecin radiologue libéral partenaire de votre médecin traitant et de vos médecins spécialistes.

Le médecin radiologue est un médecin formé à la clinique, puis spécialisé pendant 4 à 7 ans. Les études sont parmi les plus longues : 11 à 14 ans en moyenne, dont au minimum 5 ans d'activité opérationnelle au sein du service public. Le médecin radiologue libéral est, de plus, en formation continue tout au long de la vie du fait des avancées technologiques et des évolutions réglementaires.

Le médecin radiologue libéral est un acteur stratégique de l'hospitalisation publique et privée au travers de la permanence et de la continuité des soins. Il a un rôle majeur dans le parcours de soins en raison de sa position centrale.

Le médecin radiologue libéral participe à la prise en charge du patient par le maillage territorial. 70 % des médecins radiologues libéraux exercent en cabinet de ville, 30 % exercent en établissement et assurent la permanence des soins dans les établissements privés.
Ce maillage territorial est apprécié par les médecins traitants (Sondage Imago – juillet 2009) :

  • 96 % des médecins généralistes jugent important ou très important de disposer d'un cabinet de radiologie de proximité, 95 % sont satisfaits ou très satisfaits de l'apport medico-technique des cabinets de proximité.
  • 92 % des médecins radiologues libéraux sont en secteur I et ne font pas de dépassement d'honoraire. La plupart pratiquent le tiers payant.

C'est aussi un chef d'entreprise entouré en moyenne de 5 collaborateurs et investissant sur ses fonds propres pour acquérir et pour assurer la maintenances des équipements d’imagerie.

LE PERSONNEL NON MEDICAL

LE MANIPULATEUR EN ELECTRORADIOLOGIE MEDICALE

La profession de manipulateur est une jeune profession dont les activités et les compétences ont très vite évolué au rythme des évolutions technologiques et de la complexification de la prise en charge des patients.

RAPPELS HISTORIQUES

Suite à la découverte des rayons X par W.C.Roëtgen en 1895, point de départ d’une nouvelle spécialité médicale : la radiologie ; les radiologistes se sont très vite fait assister par des professionnels capables de manipuler le tube à rayons X ainsi que les cassettes, et de gérer le développement des films radiologiques.
L’appellation «manipulateur » n’est apparue que durant la première guerre mondiale. En 1 Marie Curie, La radiologie et la guerre, Nouvelle collection scientifique Paris 1921, p 102 effet, la radiologie a modifié considérablement l’approche médicale face aux nombreux blessés du conflit, et a donc nécessité de former des personnes sachant manipuler les appareillages d’imagerie.

Des formations de « manipulateur » ont alors été mises en place par l’armée française et par Marie Curie, ceci afin d’apporter une compétence, justifiée par le perfectionnement rapide du matériel, et également pour répondre aux besoins en manipulateurs.

Dans son livre « la radiologie et la guerre » Marie Curie décrit déjà les compétences du manipulateur par : « Le manipulateur est l'aide qui fait fonctionner les appareils pour le médecin radiologiste ; c'est lui qui entretient l'appareillage en bon état, développe les plaques,manipule le porte ampoule, répare les défauts de l'installation électrique. Son rôle est en principe, celui d'un ingénieur technicien quand il a été affecté à un poste mobile, il doit comme le médecin être particulièrement actif, habile et débrouillard. » .

Au delà des infirmières militaires les premiers manipulateurs formés étaient issus des domaines scientifiques, ingénieurs, professeurs. Par la suite, ce sont les infirmières qui ont principalement été formées et ce jusqu’en 1962. Aux compétences techniques se sont ajoutées de plus en plus les compétences soignantes et relationnelles notamment avec le développement d’explorations pluscomplexes utilisant des produits de contraste...

Cliquez ici pour télécharger le document

LE SECRETARIAT EN IMAGERIE

Une unité d’imagerie ne peut se dispenser d’un secrétariat,maillon indispensable dans l’équipe d’imagerie au même titre que le/la manipulateur/trice ou le médecin radiologue.
Sa fonction est généralement sous estimée mais primordiale dans la qualité de la prise en charge du patient.

Cliquez ici pour télécharger le document.

Il existe plusieurs métiers rattachés au secteur de l’imagerie médicale et nous nous arrêterons sur le personnel non médical du secrétariat d’imagerie.
La secrétaire médicale est issue d’une formation de niveau IV baccalauréat ST2S/SMS et peut avoir en complément une certification médicale délivrée par la Croix Rouge.

Il est important qu’elle maîtrise le travail de secrétariat classique : gestion du standard, accueil physique des patients, traitement du courrier, connaissance de l’outil informatique… Ses atouts sont sa disponibilité, son sourire, son autonomie, sa capacité d’adaptation, sa capacité d’organisation, sa polyvalence… et surtout sons sens de la confidentialité.

La secrétairemédicale assiste le radiologue au quotidien en le déchargeant des tâches administratives, en gérant le planning de rendez-vous et en étant un lien privilégié avec le patient.
Autour du secrétariat d’imagerie, nous trouverons divers postes tous indispensables autant que complémentaires au bon fonctionnement d’un cabinet de radiologie.

Nous distinguerons quatre grandes lignes du secrétariat médical en imagerie :

LA PHASE D’ACCUEIL

La secrétaire médicale est la première personne au contact du patient, elle l’accueille, l’oriente si besoin, enregistre le dossier en vérifiant les informations
administratives (sécurité sociale, mutuelle, adresse….).
Elle est également chargée de la prise de rendez-vous et de la tenue des différents plannings : elle doit savoir prendre en compte le contexte exigeant de certains examens/patients (allergies, vessie pleine, à jeun…).
Une secrétaire peut être détachée pour la prise de rendez vous des scanners et des IRM pour lesquels une préparation spécifique nécessite des explications de la part de celle-ci (injection ou pas, allergies…).
Elle effectue également toute la partie administrative notée ci-dessus.

Cliquez ici pour télécharger le document.

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous acceptez leur usage. En savoir plus

J'ai compris

Nous utilisons nos propres cookies ainsi que des cookies de tiers pour vous offrir le meilleur service, afin d'analyser la navigation sur notre site Internet. En continuant, vous acceptez leur usage. Vous pouvez obtenir plus d'informations en consultant.

1/ si vous utilisez le navigateur Internet Explorer de Microsoft

http://support.microsoft.com/kb/196955/fr

2/ si vous utilisez le navigateur Firefox de Mozilla

https://support.mozilla.org/fr/kb/cookies-informations-sites-enregistrent?redirectlocale=en-US&redirectslug=Cookies

3/ si vous utilisez le navigateur Safari d'Apple

http://support.apple.com/kb/HT1677?viewlocale=fr_FR&locale=fr_FR

4/ si vous utilisez le navigateur Google Chrome de Google

https://support.google.com/chrome/answer/95647?hl=fr

Retrouvez plus d'informations sur l'utilisation des cookies sur le site de la CNIL : http://www.cnil.fr/vos-droits/vos-traces/les-cookies/